Entreprendre dans une Coopérative d’Activité et d’Emploi

par Laurent Chane

Entreprendre en CAE, c’est un peu comme avoir le beurre et l’argent du beurre… ou plutôt les avantages d’être à la fois indépendant et ensemble. 

Une formidable opportunité pour l'entrepreneur en herbe

Les auditeurs de France Inter habitués à la pause méridienne en ont certainement entendu parler. Philippe Bertrand présente régulièrement des CAE à travers la France dans son émission @CarnetsCampagne comme cette semaine, la CAE Périscope. Mais ces quelques minutes sous les projecteurs sont rarement suffisantes pour expliquer une forme d’entrepreneuriat… un peu compliquée mais tellement satisfaisante!

Avec mes camarades qui animons ce blog, nous sommes depuis plusieurs années entrepreneurs en CAE, Crealead à Montpellier pour ne pas la nommer. Même si nous considérons avec le recul que ce choix fut le meilleur au moment de créer notre activité, force est de constater que ce n’est pas facile de comprendre de quoi il s’agit. Chez Crealead, des rencontres de trois heures sont nécessaires pour expliquer cette formidable solution qu’est la coopérative d’activités et d’emploi et essayer de percevoir son adéquation avec l’entrepreneur en herbe.


Tout seul on va plus vite,
ensemble on va plus loin

Une dynamique entrepreneuriale

En quelques mots? La CAE c’est entreprendre individuellement mais en collectif… Je vous avais bien dit que c’était compliqué 😉 Pour creuser un peu plus, je dirais qu’en entreprenant en CAE, on intègre une SCOP, une coopérative donc, dont à terme on devient associé (c’est ce qui fait la différence majeure avec l’entreprise de portage où on achète une prestation à une société tiers). Dans cette coopérative, on est embarqué dans une dynamique entrepreneuriale collective, avec d’autres entrepreneurs d’horizons et d’activités variées, certains en début de parcours, d’autres plus avancés, beaucoup en vitesse de croisière. Ce sont les rencontres fortuites et régulières mais bien orchestrées de cette diversité et le cadre sécurisant de la coopérative où chacun est ou sera à terme propriétaire de l’ensemble, qui sont pour moi les ingrédients de réussite de la formule. Plus prosaïquement, j’ajouterais le statut de salarié, avec ses avantages bien réels en France, comparativement aux autres statuts plus précaires d’entrepreneurs individuels. Nous voulons vous faire découvrir cette solution en lançant une série de témoignages d’entrepreneurs en CAE. Nous espérons qu’ils vous permettront de vous faire une idée plus précise de ce qu’est l’entrepreneuriat en CAE et, si c’est la solution qui vous convient, d’intégrer celle de votre choix et la mieux adaptée à votre activité.

You may also like

Laisser un Commentaire