Entrepreneur une expérience à partager

par Olivier Raynal-Benoit
La vie d’entrepreneur n’est pas toujours un long fleuve tranquille mais personne ne vous oblige à garder vos problèmes pour vous et à trouver des remèdes tout seul ! C’est le but de l’analyse de pratique entre entrepreneurs. Partager vos difficultés tout en profitant des expériences et des solutions des autres. Propulsion vous explique tout par le menu.

De quoi parle-t-on ?

Entreprenariat et analyse de pratiques… Un terme et une dénomination qui, juxtaposés et en première lecture, semblent être paradoxaux ! L’entreprenariat, selon Wikipédia, « recouvre les activités qui concourent à la formation et la croissance d’une entreprise, dont la conséquence première est la création de valeur ». Nous sommes dans le registre du business. L’analyse des pratiques, bien que concernant en théorie toute profession concernée par une démarche réflexive, et notamment les métiers à forte composante relationnelle, est culturellement installée dans le secteur médico-social. Nous sommes, historiquement, dans le champ du social.

Certes, les pratiques évoluent, et les théoriciens du management ou de la communication vont de longue date puiser aux sources de la psychologie, de la psychosociologie, de la pédagogie et d’un bon nombre d’autres sciences humaines. Mais l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), secteur à vocation naturellement intégrative, a tout du trait d’union entre l’économique et le social. Nul étonnement, donc, à ce que s’y déploie comme une évidence l’Analyse des Pratiques Professionnelles (APP).

Qu’est-ce que l’APP ?

L’APP se pratique aujourd’hui usuellement en petits groupes de professionnels (GAPP) ou groupes d’échange de pratiques (GEP), issus d’un même métier comme les travailleurs sociaux, ou réunis sur des problématiques de même nature, comme les cadres d’une société par exemple. Ces groupes sont animés et régulés par un praticien spécialiste en psychologie, en dynamique des groupes restreints, voire en sociologie des organisations ou encore en analyse systémique.

Sans détailler ici le riche historique de l’analyse des pratiques professionnelles, notons juste que la diversité de ses déclinaisons est issue à la fois des travaux de Michaël Balint, médecin et psychanalyste britannique, et de ceux de Donald Schön, pédagogue américain. Les « groupes Balint » sont apparus dès les années 50 dans le secteur hospitalier, offrant à des soignants un espace de partage pour traiter de leurs relations avec les patients, ce que la formation médicale traditionnelle ne proposait pas à l’époque (et guère davantage aujourd’hui !). Schön pour sa part a développé le principe selon lequel l’action est source de connaissance (« learning by doing »), complément nécessaire au savoir académique ou universitaire.

Echanger, partager des difficultés, élaborer ensemble des solutions basées à la fois sur l’expérience des uns ou la créativité des autres est un investissement utile que permet l’APP

A quoi ça sert dans l’ESS ?

Une des caractéristiques de l’Economie Sociale et Solidaire est de rassembler des acteurs économiques autour d’un même projet, mettant en commun des ressources, mais aussi s’attachant à faire vivre des valeurs humanistes et intégrant une dimension sociale. Le cas des coopératives d’activités et d’emplois (CAE) est exemplaire à ce titre, qui réunit dans un même cadre juridique des activités différentes, déployées par des « co-entrepreneurs » à la fois indépendants les uns des autres et travaillant largement en coopération et en réseau.

Les entrepreneurs de la CAE, comme tous les travailleurs indépendants, ont en commun des problématiques de développement, de gestion de leurs ressources, de prise de décision, d’isolement… entre autres ! Prendre le temps d’échanger, de mettre en partage des difficultés, d’élaborer ensemble des solutions basées à la fois sur l’expérience des uns ou la créativité des autres est alors un investissement utile. L’APP est un des cadres qui leur offre cette possibilité.

Comment ça marche ?

L’APP, comme d’autres approches connexes – la supervision par exemple, largement pratiquées par des professionnels de la relation comme les fonctions « psy », les coachs, les médiateurs… – gagne à couvrir 3 fonctions et à se déployer dans 3 registres.

Les 3 fonctions sont :
La fonction normative : préservation du cadre propre aux usages de l’activité, bonne application des valeurs éthiques et des règles déontologiques relatives à chaque métier ou statut, assurance d’une pratique de qualité, respectueuse des personnes et de leur environnement.
La fonction formative : développement des compétences d’entrepreneur, apports théoriques, méthodologiques et techniques à la mesure des besoins émergents au fil des séances.
La fonction support : appui dans le registre de la confiance en soi, traitement des doutes et questionnements en lien avec les aléas surgissant dans la pratique, renforcement de l’identité professionnelle.

Les 3 registres sont :
l’intrapsychique (champ de la psychologie individuelle),
l’interpersonnel (champ de la relation),
le systémique (compréhension des logiques d’acteurs dans le rapport à l’environnement par exemple).

Les émotions sont accueillies dans cet espace au même titre que les approches plus cognitives, techniques ou méthodologiques.

Les groupes se réunissent de 6 à 10 fois par an, qui sont usuellement composés de 6 à 8 personnes et sont stables dans le temps (engagement sur un cycle annuel), afin de favoriser l’établissement d’un lien de connaissance mutuelle et de confiance entre les participants, nécessaire à la profondeur et à l’authenticité des partages. Des règles de bienveillance, de respect et de confidentialité – dont l’animateur ou superviseur est le garant – permettent un fonctionnement de qualité.

À Crealead, CAE basée à Montpellier, un GEP existe et se renouvelle chaque année depuis 2016, qui atteste de l’intérêt que les entrepreneurs trouvent à cet espace réflexif et de partage. Et c’est là de toute évidence un endroit où l’économique et le social se rejoignent, en toute cohérence et en toute harmonie.

You may also like

Laisser un Commentaire